Ar En
Renforcement de la Coopération Maroc- Burundi dans le domaine de la Formation Professionnelle
PDF
Imprimer
Envoyer

Mauritanie 23032018

Monsieur Mohammed RHERRAS, Secrétaire d’Etat auprès du Ministre de l’Education, de la Formation Professionnelle, de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique chargé de la Formation Professionnelle a reçu le 18 Avril 2018 au siège du Ministère, Félix Mpozeriniga, Ministre de la Fonction Publique, du Travail et de l’Emploi de la République du Burundi, qui effectue actuellement une visite de travail au Royaume du Maroc du 16 au 20 Avril 2018.

 

Cette réunion a été tenue en présence de Monsieur Isaïe KUBWAYO, Ambassadeur de la République du Burundi au Maroc, de la délégation burundaise qui accompagne Monsieur le Ministre et des responsables du Secrétariat d’Etat chargé de la Formation Professionnelle.

 

Dans son allocution, Monsieur Mohammed RHERRAS a souhaité la bienvenue au Ministre Burundais et la délégation qui l’accompagne et a insisté que cette visite s’inscrit dans le cadre du renforcement des relations avec les pays africains frères, et ce en application des orientations de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, que Dieu l’Assiste, pour le raffermissement des liens entre le Royaume du Maroc et son environnement africain.

 

Il a souligné également que le Royaume du Maroc veille au renforcement des liens de coopération avec la République du Burundi et a confirmé notre entière disposition pour développer des liens de coopération dans le domaine de la formation professionnelle et de partager l’expérience accumulée par notre pays dans ce domaine.

 

De son côté, le Ministre burundais a exprimé ses vifs remerciements quant à l’accueil chaleureux de Monsieur le Secrétaire d’Etat et a loué le niveau des relations particulières qui lient les deux pays. Il a également mis en exergue l’importance du système marocain de formation professionnelle et a émis le souhait de faire bénéficier son pays de l’expérience marocaine dans ce domaine.

 

Lors de cette réunion, les échanges ont porté essentiellement sur le développement de nouveaux axes de coopération bilatérale dans le domaine de la formation professionnelle entre nos deux pays. Les deux parties ont mis l’accent sur l’importance du développement du capital humain qui reste un des vecteurs clé pour la concrétisation du développement économique et social de nos pays. Ils ont, par ailleurs, convenu d’identifier des axes de coopération, d’élaborer des programmes de formation, notamment pour accompagner les secteurs porteurs et d’organiser des échanges de visites entre les responsables de la formation professionnelle des deux pays.