Ar En
Promotion de la Formation en Cours d'Emploi
PDF
Imprimer
Envoyer

La mise à niveau continue des compétences des ressources humaines constitue la meilleure protection tant pour les entreprises que pour les salariés contre les aléas économiques. Les évolutions du marché et des technologies exigent en effet des restructurations et des adaptations continues de l’organisation et des outils de production des entreprises.

Dans ce cadre, les pouvoirs publics ont engagé depuis 1996, de concert avec les partenaires sociaux, une profonde réforme s’appuyant sur les mécanismes Groupements Interprofessionnels d’Aide au Conseil (GIAC) et Contrats Spéciaux de Formation (CSF) et visant à encourager les entreprises à intégrer la formation continue de leurs ressources humaines dans leurs plans de développement.

1- Champs d’action de la formation en cours d’emploi

La formation en cours d’emploi (FCE) est destinée à développer la qualification et les compétences des salariés pour leur permettre de faire face aux évolutions du marché du travail et faciliter leur promotion socioprofessionnelle et pour accompagner la mise à niveau des entreprises et favoriser leur compétitivité.

La FCE est régie depuis 2002 par le décret portant création de la Taxe de Formation Professionnelle (TFP) tel que modifié et complété et les manuels de procédures des CSF et des GIAC. Les actions de formation en cours d’emploi, financées sur une fraction de TFP, comprennent :

  • les actions d’information et de sensibilisation à la formation en cours d’emploi au profit des organisations, des chambres professionnelles et des entreprises, en particulier les petites et moyennes entreprises ;
  • les études et le conseil pour la définition d’une stratégie de développement des entreprises et des branches professionnelles et des besoins en formation en cours d’emploi qui en découlent
  • l’ingénierie des plans de formation en cours d’emploi, qui comprend le diagnostic des besoins en formation et l’élaboration des plans de formation qui en découlent
  • les actions de formation continue (réalisation des programmes de formation au profit des salariés)

2- Mécanismes de développement de la formation en cours d’emploi

Le 1er mécanisme porte sur la création de Groupements Interprofessionnels d’Aide au Conseil (GIAC), qui sont des associations constituées par les organisations professionnelles des entreprises.

Financé par l’Etat, la TFP et les entreprises bénéficiaires et géré par les GIAC concernés dans le cadre de conventions, ce mécanisme a pour objectif de faire émerger la demande des entreprises en formation en cours d’emploi et d’identifier les besoins en compétences de ces entreprises.

Neuf (9) GIAC sont actuellement opérationnels et couvrent la majorité des secteurs économiques : IMMEE, Textile/Cuir, Technologies, Pêches Maritimes, BTP, ’Hôtellerie/Tourisme, Agroalimentaire, Transport/Logistique et tertiaire.

Le 2ème mécanisme porte sur le développement de la formation en cours d’emploi dans le cadre du système des Contrats Spéciaux de Formation (CSF).

Ce système, géré de façon tripartite (Etat, Employeurs et Salariés) et financé par la Taxe de Formation Professionnelle (TFP), a pour objectif d’amener l’entreprise à intégrer la formation dans son plan de développement, en lui accordant une assistance financière pour élaborer et réaliser ses plans de formation.

clip image002                                  

 

Certification APC

Maroc des Compétences

pdf-maro-competences

Nombre des visiteurs

Rejoignez-nous

FacebookTwitterYoutube